Par Olivier Bernager. A la suite de sa « Leçon particulière » sur la Sarabande de la Suite en ut mineur de J.S Bach, Alain Meunier évoque l’enseignement qu’il a reçu et revient sur sa amour de la musique de Bach dont il a enregistré les six Suites sur le beau label Harmonic Records.

Voir les précédentes vidéos d’Alain Meunier

Sarabande de la Suite BWV 1011 en ut mineur, PARTIE 1 (cliquer)

Sarabande de la Suite BWV 1011 en ut mineur, PARTIE 2 (cliquer)

 

LE MEUNIER ET LE RUISSEAU (Bach, ruisseau en allemand)

L’homme est élégant, sa voix suave et ses propos choisis à l’image de la sonorité de son violoncelle à qui il ne fait jamais forcer le ton. Souvent la malice plisse ses lèvres, d’un coup d’œil il vous épingle et passe à autre chose. Gare à qui n’a pas compris, il ne répètera pas mais ne vous le reprochera pas non plus car il a appris à vivre.

En toute simplicité dans ce film tourné par François Manceaux et Olivier Bernager au domicile parisien de l’artiste, Alain Meunier tamise la plus fine farine qui soit, la Sarabande de la cinquième Suite (J. S Bach), œuvre emblématique dont chacun connaît les premières notes, et dont peu se doutent de la science qui se cache derrière son exquise simplicité.

Avec des mots simples, s’adressant à chacun d’entre nous comme à un ami, Alain Meunier nous confie les secrets de cette partition et livre quelques clés pour la rendre limpide comme l’eau du ruisseau et noble comme un brocard. Olivier Bernager

Alain Meunier en quelques étapes

Né en 1942, Alain Meunier étudie au Conservatoire de Paris, où il obtient quatre premiers prix (violoncelle en 1953 dans la classe de M. Maréchal).

1964, il participe aux cours d’été de l’Academia Chigiana de Sienne, où il retourne de nombreuses fois, d’abord comme étudiant, puis comme assistant, enfin comme enseignant.

1979, il enseigne au Conservatoire national de Lyon, tout juste créé.

1982, il participe à la formation du Quatuor Ivaldi, avec C. Ivaldi, S. Gazeau et G. Caussé. Violoncelliste du groupe Contrastes, il se produit également au sein de l’ensemble 2e2m. Dédicataire de nombreuses œuvres contemporaines, il a créé des œuvres de Donatoni, Dao, Mâche, Ohana, etc.

1989, il est nommé professeur de musique de chambre au C. N. S. M. de Paris, il a dirigé à partir de 1988 le Concours international de quatuor à cordes d’Évian.

Aujourd’hui, il dirige avec Bernard Lummeaux l’important Concours de Quatuor à Cordes de Bordeaux qui aura lieu en 2013 du 6 au 12 mai.

Par ailleurs, il anime le Festival d’Entrecasteaux qui a lieu chaque année au mois d’Août.

En savoir plus sur le Concours de Quatuor à cordes de Bordeaux (cliquer)