Par Olivier Bernager. À la demande du génial clarinettiste Benny Goodman, Aaron Copland écrit en 1947-1948 un Concerto pour clarinette et orchestre à cordes, piano et harpe. C’est une oeuvre dense et courte, très lyrique, tout de suite adoptée par les clarinettistes et bientôt considérée comme un des chefs d’oeuvre incontournables de l’instrument. Le Concerto est...