La pédagogie musicale en image
  • Qui sommes-nous ?
  • Contact
Monthly archive avril 2013
Alain Meunier, directeur de Quatuors à Bordeaux : ce Concours est une formation...

Alain Meunier, directeur de Quatuors à Bordeaux : ce Concours est une formation…

regarder la vidéo en cliquant sur l’image
Concours international Quatuors à Bordeaux    Vendredi 10 mai

Concours international Quatuors à Bordeaux Vendredi 10 mai

POUR LIRE LES ARTICLES ET VOIR LES VIDÉOS, CLIQUER SUR « QUATUORS À BORDEAUX ». Okarinamusique.com est présent toute la durée de Quatuors à Bordeaux pour un journal quotidien. Vidéos : interviews, reportages et captations.  aujourd’hui :  10h00    Quatuor Varèse (France) 10h45      Quatuor Tercea (France) 11h35      Quatuor Schumann (Allemagne) 14h30     fin...
Françoise Thinat : "La musique contemporaine ne casse ni les doigts ni les oreilles ! "

Françoise Thinat : « La musique contemporaine ne casse ni les doigts ni les oreilles ! « 

Par Olivier Bernager. Inlassable pédagogue et amoureuse de la création contemporaine au point de lui consacrer un concours important pour la musique de piano d’aujourd’hui, le « Concours de piano contemporain d’Orléans », Françoise Thinat n’oublie jamais ne nous rappeler à l’ordre par quelques vérités bien senties. Les jeunes sont beaucoup plus ouverts à Kurtag, Dusapin, Xenakis ou...
La classe d'André Gorog à l'École Normale de Musique : "Scarbo de Ravel est une partition démoniaque..."

La classe d’André Gorog à l’École Normale de Musique : « Scarbo de Ravel est une partition démoniaque… »

Par Olivier Bernager. « Gaspard de la Nuit » est une partition d’une terrible difficulté pianistique, composée en trois parties : Ondine, Le gibet, et Scarbo. D’un rythme endiablé, Scarbo épouse les soubresauts d’un gnôme venant poursuivre le rêveur afin de l’effrayer. C’est une vision diabolique évoquant autant la peinture d’Heinrich Füssli que le Moyen-âge et son...
Concours « Brin d’herbes » d’Orléans : pour François Thinat, " le contemporain mérite d'être aussi bien joué que le classique (partie 2)

Concours « Brin d’herbes » d’Orléans : pour François Thinat,  » le contemporain mérite d’être aussi bien joué que le classique (partie 2)

Par Olivier Bernager. Les jeunes sont beaucoup plus ouverts à Kurtag, Dusapin, Xenakis ou Boulez que leur aînés. Ils n’ont pas encore les oreilles embourbées dans le sacro-saint répertoire classique. Mais il faut s’y prendre vite car l’enseignement du classique et ses énormes contraintes a tôt fait de juguler la curiosité naturelle et l’émerveillement de...
André Gorog à l’École Normale de Musique : "Transformez la musique en poésie !" - partie 2

André Gorog à l’École Normale de Musique : « Transformez la musique en poésie ! » – partie 2

Par Olivier Bernager. Seconde partie d’un cours sur la 3ème Ballade de Chopin travaillée avec Sophie Suzzoni. Ses élèves, si on les interroge, ont une profonde admiration pour lui. André Gogog est un professeur sévère qui ne laisse rien passer, appelle un sol un sol et n’a pas peur de rappeler que le solfège fait...
La classe d’André Gorog à l’École Normale de Musique : "Chez Chopin, même les rythmes chantent" - partie 1

La classe d’André Gorog à l’École Normale de Musique : « Chez Chopin, même les rythmes chantent » – partie 1

Par Olivier Bernager. Cours en deux parties sur la 3ème Ballade de Chopin travaillée avec Sophie Suzzoni. Ses élèves, si on les interroge, ont une profonde admiration pour lui. André Gogog est un professeur sévère qui ne laisse rien passer, appelle un sol un sol et n’a pas peur de rappeler que le solfège fait...
Alain Meunier et les Maîtres : J.S Bach et Maurice Maréchal

Alain Meunier et les Maîtres : J.S Bach et Maurice Maréchal

Par Olivier Bernager. A la suite de sa « Leçon particulière » sur la Sarabande de la Suite en ut mineur de J.S Bach, Alain Meunier évoque l’enseignement qu’il a reçu et revient sur sa amour de la musique de Bach dont il a enregistré les six Suites sur le beau label Harmonic Records. Voir les précédentes vidéos d’Alain...
Concours "Brin d'herbes" d'Orléans : pour François Thinat, les jeunes aiment Kurtag et Stockhausen (partie 1)

Concours « Brin d’herbes » d’Orléans : pour François Thinat, les jeunes aiment Kurtag et Stockhausen (partie 1)

Par Olivier Bernager. Les jeunes sont beaucoup plus ouverts à Kurtag, Dusapin, Xenakis ou Boulez que leur aînés. Ils n’ont pas encore les oreilles embourbées dans le sacro-saint répertoire classique. Mais il faut s’y prendre vite car l’enseignement du classique et ses énormes contraintes a tôt fait de juguler la curiosité naturelle et l’émerveillement de...