»Une leçon particulière de musique avec Pierre Yves Artaud »  (1988 – La 7/Arte)

émission réalisées par Roger Kahane, mort le 30 juin 2013

Deux extraits :

Roger Kahane avait réalisé pour la série « Une leçon particulière avec… » d’Olivier Bernager et François Manceaux une exigeante leçon de flûte contemporaine qui rassemblait Pierre-Yves Artaud, le compositeur Brian Ferneyhaugh et Emmanuel Pahud alors à la fin de ses études. Roger Kahane adorait la musique et entendait la partager  avec le plus grand nombre à travers des émissions grand public de qualité et des adaptations d’opéra. Il avait notamment réalisé entre 1971 et 1980 « Musiciens du soir » pour une télévision encore pluraliste et culturelle. Il fit des adaptations télé pour « Le barbier de Séville » de Rossini (1963), « Jeanne au Bûcher » d’Honegger (1965), « L’Enfant et les sortilèges » de Ravel (1967).

Acquérir cette émission publiée par Harmonia mundi (cliquer)

Biographie de Roger Kahane

Roger Kahane, fils d’un professeur d’université, suit des études scientifiques et découvre le cinéma en fréquentant les cinés-clubs et en lisant la presse cinéphile. Diplômé de l’IDHEC, il commence sa carrière au cinéma, comme assistant réalisateur de Christian-Jaque pour Nana et de René Clair pour Les Grandes Manœuvres. Il entre à la télévision en 1956, et travaille avec René Lucot et Stellio Lorenzi (assistant sur un épisode de La Caméra explore le temps en 1957). En 1960, il accède à la réalisation.

Par ses choix de réalisation dans la première décennie de sa carrière (1960-1972), Roger Kahane acquiert une réputation d’austérité, en mettant en scène des textes souvent difficiles. Il est convaincu que la télévision est un moyen de populariser ces œuvres prétendument réservées à une élite. C’est dans ce contexte qu’il réalise en 1965 Jeanne au bûcher, sur la vie de Jeanne d’Arc, grand succès auprès des téléspectateurs. La musique est également une de ses sources d’inspiration privilégiées : il filme plusieurs ballets et opéras.Il retransmet régulièrement Italiques, l’émission littéraire de Marc Gilbert entre 1971 et 1974 et plusieurs pièces de théâtre entre 1974 et 1978.

Après un différend avec les responsables de la télévision, il réalise pour le cinéma deux films commerciaux : Sortie de secours (1970) avec Régine et Madly (1971) avec Mireille Darc et Alain Delon. Cette parenthèse lui permet de réorienter son travail pour la télévision, en particulier avec Beau-François en 1973. Il obtient un succès populaire avec le feuilleton Fachoda, la Mission Marchand en 1977. Suivent plusieurs mélodrames historiques, comme la fresque L’Ennemi de la mort ; Le Serment, dans le cadre de la série L’Histoire en marche de Stellio Lorenzi, qui vaut à son réalisateur le Prix du film historique TV en 1985 ; ou encore Irène et Fred reprenant l’histoire d’Irène et Frédéric Joliot-Curie.
À la fin des années 1970, Roger Kahane réalise 4 épisodes pour la série Les Procès témoins de leur temps, écrite par Pierre Dumayet et Pierre Desgraupes, reprenant dans des dramatiques des faits divers tragiques : Varinka, Les fusils sont arrivés, Le Jour où on me trouvera morte et Mort non naturelle d’un enfant naturel.
Il abandonne provisoirement l’Histoire, pour se consacrer à 3 feuilletons sur les réalités de la vie contemporaine, en collaboration avec le scénariste Daniel Goldenberg : Papa Poule, L’Âge vermeil et Les Deux Frères.
En parallèle de son œuvre de fiction, Roger Kahane a réalisé d’importants films documentaires, notamment sur des affaires judiciaires (L’Affaire Portal en 1975, L’Affaire Peiper en 1978).

(source : Wikipedia)